Nous n’avons plus à faire la démonstration que la population vieillit. Ce fait commence à avoir des répercussions non seulement sur le patrimoine des aînés mais sur sa transmission lorsque le décès survient.

Au Canada, des centaines de milliards changeront de propriétaires par suite du décès des premiers « Baby Boomers » et de leurs parents. La résidence principale et souvent, la résidence secondaire, constituent les biens les plus importants de leur patrimoine.

Se munir d’un testament valide et reconnu est de mise lorsque l’on prend de l’âge. Il facilite non seulement la succession lors du décès mais évite également les conflits.

Bref, lorsque l’on a dans l’optique de régler une succession, il faut comprendre qu’il s’agit d’une tâche complexe en plus de gérer son propre deuil.

Le droit successoral, combiné avec la fiscalité au décès est bien sûr un domaine juridique vaste et compliqué. Assurez-vous de confier la transaction immobilière à un courtier qualifié.

À propos de ce site
Outils